Un article de Jan Philipp Schorde

Première Impression

Le Kershaw Atmos livré dans un petit emballage chic et vous avez remarqué, sans le déballer, il y a un beau couteau léger à l’intérieur. Rapidement déballé et après la première évaluation, j’ai remarqué le Design simple mais très beau. L’Atmos a certainement une taille très compacte. En étant un Flipper, vous aurez toujours un problème avec la Loi sur les armes lorsque vous les portez en public. Mais chacun doit décider pour lui-même comment y faire face. Première Impression positive.

Ergonomie et poignée

La répartition du poids est très bonne malgré le poids très faible de 54 grammes et le Kershaw Atmos est bien dans la main. Cependant, le couteau est un peu trop petit pour les personnes avec une taille de gant 10 ou même plus. Pour tous ceux qui ont des mains plus petites, la manipulation sera bien sûr beaucoup mieux. L’adhérence est donnée malgré le G10 lisse en combinaison avec les coussinets en fibre de carbone, même avec des mains en sueur. Le G10 a malheureusement quelques bords intérieurs qui n’ont pas été arrondis. C’est la seule chose que j’améliorerais encore au niveau de la poignée.

Le clip Deep Carry monté peut être fixé des deux côtés, ce qui rend le couteau intéressant pour les droitiers et les gauchers. Il y a aussi un oeillet sur le Clip et sur le Backspacer, sur lequel on peut par exemple attacher une lanière.

Conception du Kershaw Atmos

Que dire d’autre sur le Design? Ceux qui connaissent Sinkevich remarquent immédiatement que L’Atmos est un design Sinkevich. Bien sûr, a Kershaw ceci est également noté à nouveau sur la lame. Le Design est cohérent, moderne et parfaitement réussi à mes yeux. Avec les couleurs noir et argent, bien sûr, un classique a été choisi parmi les combinaisons de couleurs, mais vous voyez, il est tout simplement toujours ouvert.

La Lame

Passons maintenant au plus important pour un couteau, la lame. Bien sûr, il a aussi une forme typique « Sinkevich » et j’aime beaucoup. L’acier n’est pas le plus haut de gamme, mais pour cela, le satin a réussi. La qualité de l’acier se fait malheureusement sentir dans la résistance à la Coupe. Je coupe régulièrement du bois, du carton/Papier, des cordons ou même du cuir au quotidien, car il s’est avéré que L’Atmos n’a pas été créé pour ces « travaux lourds » permanents. L’acier est également très sensible aux bizarreries, en conséquence, il faudrait affûter plusieurs fois. Le rapport qualité-prix est néanmoins excellent, car le couteau a été conçu plutôt pour le porte-monnaie étroit. Il ne faut pas s’attendre à un meilleur matériau de lame.

Très bien, le Kershaw Atmos n’a pas développé de jeu de lames pendant toute son utilisation. Pour cette très fine Lame De Point De Chute si c’est déjà très bien, je m’attendais au moins à un peu de jeu, mais j’ai été agréablement surpris.

Enfin, sur la fonction flipper de ce couteau, c’est ce dont j’ai été un peu déçu. Après le premier jeu de rhum avec L’Atmos, le couteau ne se retourna pas complètement après la 20ème fois, ce qui provoqua D’abord une désillusion. Ensuite, j’ai versé deux gouttes d’huile sur le roulement à billes et après quelques mouvements de va-et-vient, la fonction de flipper a été donnée à nouveau. Cependant, le roulement à billes est très sensible à la poussière et à la saleté, de sorte que la fonction de flipper est rapidement perdue. Après un nettoyage rapide et deux gouttes d’huile, mais tout va bien.

Sécurité

En raison de la fonction flipper, il y a bien sûr toujours le risque de se blesser facilement ou d’autres personnes en flippant, mais avec L’Atmos, Je n’avais pas L’impression que cela pouvait arriver. Lors du pliage de la lame, le Linerlock être actionné. Celui-ci maintient la lame en place lors de la Coupe. De plus, une résistance est installée sur le Linerlock, de sorte qu’il ne peut pas se produire dans un swing pour plier la lame, ce qui minimise le risque de blessure. La sécurité est donc toujours assurée.

Conclusion

Ceux qui recherchent un Flipper pour le portefeuille étroit ne font rien de mal avec le Kershaw Atmos. Mais je le recommande plutôt pour les petits travaux ou comme une sorte de « couteau de secours » pour les petites et fines coupes. Ce n’est pas pour moi un couteau de plein air, ce que Kershaw ne voulait pas du tout, mais c’est un joli petit Flipper pour L’EDC, qui tient dans chaque poche de pantalon.

A propos de l’Auteur

Jan-Philipp Schorde a 25 ans et est un industriel de profession.  Pendant son temps libre, on le trouve principalement à l’extérieur avec un chien et un cheval. La règle n ° 9 de Gibb est toujours la loi: « Never go anywhere without a knife.“

Instagram jaypie.sch