Examen: Machete Kershaw Camp 10

Tribune de Holger Mal

En général, je ne suis pas convaincu des grands couteaux. Le poids élevé, les séparations encombrantes et surtout la loi ont toujours été un obstacle pour moi de ne pas me mettre de machette. Néanmoins, les pièces ont leur raison d’être, car pour chaque utilisation il y a l’outil approprié. Ici dans ce Cas le Kershaw Camp 10 en version Tan.

Quelques détails à l’avance

  • Lame: acier au carbone 65Mn avec revêtement en poudre noire, Recurveform
  • Poignée en deux composants: support en plastique renforcé de fibre de verre, Poignée en plastique caoutchouteux
  • Deux Œillets 
  • Gaine en Nylon renforcé de fibre de verre avec boucle de ceinture
  • Longueur totale. 40.6 cm; longueur de la lame: 25,4 cm
  • Poids: 520g sans et 680g avec Fourreau

Matériau et texture de la machette

Passons aux matériaux utilisés. 65Mn-acier au carbone comme Matériau de la lame était un très bon Choix. L’acier est très dur et donc parfaitement adapté comme acier pour un couteau à lame. Malheureusement, L’acier lui-même n’a pas de protection contre la corrosion, de sorte que Kershaw a enduit la lame de poudre en noir mat. Le revêtement n’est pas un vernis normal qui se dissout déjà en « regardant de travers ». Elle a souffert un peu chez moi à quelques visites de la forêt, mais était beaucoup plus durable que les vieux Revêtements de lames d’autres Marques. L’acier maintient également la netteté et était sans grincement.

Lame et poignée

La forme de la lame de la machette est inspirée d’un Kukri et possède un Recurve qui le rend un peu plus difficile à rectifier, mais possède d’excellentes propriétés de coupe. Le poids est un peu lourd avec 520g,mais le poids associé à la Recurve et à la forte charge de la tête aide pour une belle côtelette. Pirater est allé presque aussi bien, vous pourriez aussi voir Camp comme un remplacement de hache polyvalente. La lame de 25,4 cm de long peut sembler grande, mais en combinaison avec l’excellente poignée, le Camp peut être utilisé très maniable.

Le Poignée de machette se compose de deux Composants. Un dur qui repose directement sur la lame et entoure la barre de parage et la queue, et un doux qui forme le repose-mains au milieu.

La texture du milieu doux est exactement telle qu’elle ne vous mange pas dans la main, mais offre néanmoins une très bonne prise en main. De plus, une lanière peut être enfilée à travers les deux oeillets de ceinture pour une meilleure adhérence.

Gaine de couteau

La gaine est faite de plastique renforcé de fibre de verre et peut être attachée à la ceinture ou au sac à dos de plusieurs façons.

Portable est la Machette:
– profondément perpendiculaire, avec la pièce de finition à peu près au niveau de la taille
– haute perpendiculairement, avec la pièce de fermeture à peu près au niveau de l’arc costal et
– horizontal.
Ils sont également tous convertibles de droite à gauche.

Molle et Teklok ne peuvent malheureusement pas le fixer. Le couteau est sécurisé avec une sangle, mais il a un jeu facile dans la gaine.

Conclusion sur le Camp 10 de Kershaw

En Conclusion, je trouve le Camp 10 très réussi. On obtient pour le prix un couteau de maison Guide, maniable, très bien traité avec une forme de lame exotique et une gaine variable, qu’il peut à tout moment ramasser avec une hache et peut également être utilisé pour des travaux plus fins.

A propos de l’Auteur

Holger Schäl est collectionneur de couteaux depuis 2008. sa collection de couteaux compte 140 couteaux axés sur les dossiers – à la fois pratiques et tactiques et multi-outils. Holger aime convertir Folder en Slipjoints, de préférence Cold-Steel. Ses Marques préférées sont Cold Steel, Blackfox, Mora et Pohlforce. En raison de sa profession (mécanicien industriel) et de ses loisirs, il possède une connaissance approfondie de L’acier et du meulage des couteaux.