Plus personne ne peut imaginer un couteau hors de la vie quotidienne. En utilisant cet objet, peu de gens pensent que son histoire remonte à L’âge de Pierre. Même à cette époque, les coins de poing et les lames étaient largement utilisés et assuraient la survie de l’homme.

Outils primitifs en pierre comme précurseur des couteaux

L’histoire du couteau est aussi ancienne que l’humanité elle-même, car les ancêtres de l’homme utilisaient des outils primitifs en pierre il y a plus de 2,5 millions d’années. L’utilisation des premières pierres coupantes est probablement due à une expérience douloureuse fortuite d’un homme de L’âge de pierre qui s’était coupé sur une pierre tranchante. Contrairement aux outils préexistants, les pierres coupantes étaient des outils secondaires. Contrairement aux outils primaires tels que les pierres à percussion ou les branches, les outils secondaires ont élargi les capacités existantes et ouvert de nouvelles fonctionnalités. La fabrication d’outils secondaires tels que des couteaux limite définitivement l’homme des animaux et ouvre une nouvelle étape de L’évolution.

Fig. 1: outils primitifs en pierre

Couteaux pour aider à survivre

Ce n’est qu’avec l’aide d’outils supplémentaires tels que des grattoirs ou des coins de poing que l’homme a pu passer du herbivore au omnivore, ce qui a également entraîné une modification de la dentition. Les ancêtres des hommes ont dû démonter la viande avec des outils en pierre, car la dentition n’était pas conçue pour déchirer la viande. Les premiers coups de poing assuraient la survie des humains, car ils pouvaient maintenant consommer des protéines animales. Les coins de poing de l’époque étaient tranchants et ont été obtenus en coupant habilement L’os, le silex, le Jade ou le quartz. Les raquettes de pierre ont en partie développé un art impressionnant. Le silex était le matériau le plus courant pour les premiers couteaux simples, car les bords usés étaient faciles à aiguiser.

Les premiers outils de coupe ont permis la décomposition de la charogne et le fractionnement des os longs pour atteindre la moelle osseuse nutritive. Dès l’âge de pierre, les outils de grattage et de coupe primitifs développèrent des outils tertiaires qui pouvaient être utilisés à des fins spécifiques. En plus des couteaux à caractère D’arme, des lances ont également été produites. Indépendamment de son utilisation et de son matériau, chaque couteau tranchant a un caractère D’Arme. Pour une manipulation facile comme armes ou outils, les pierres tranchantes ont été équipées de poignées en bois ou en os.

Le traitement précoce des métaux comme une révolution dans la fabrication de couteaux

Une révolution dans la fabrication de couteaux a été initiée par le traitement précoce des métaux. L’âge du bronze, qui a commencé au 3ème millénaire avant JC, a apporté la fabrication des premières lames métalliques en cuivre et en Bronze. Ces lames ont été les précurseurs des lames de couteaux d’aujourd’hui, dont l’amélioration continue jusqu’à nos jours. Avant la propagation du christianisme, les couteaux étaient couramment utilisés comme objets funéraires, c’est pourquoi de telles découvertes permettent de retracer l’histoire du développement des couteaux. Les couteaux de L’âge du bronze étaient des couteaux à poignée pleine, dont les poignées étaient également en métal. Ils différaient par leur forme de lame et la conception des poignées. Le fer a ensuite supplanté le Bronze et a été un matériau important pour la fabrication de couteaux. Le développement du couteau en tant qu’objet D’usage est également inextricablement lié au développement de la culture humaine. Les couteaux étaient utilisés comme armes et pour le traitement des aliments. Très tôt, le secteur de la métallurgie a été développé, qui est une base importante pour la fabrication de couteaux.

Développement des couteaux comme base pour la culture culinaire et culinaire

De l’âge de pierre au Moyen Âge, Les couteaux ont été améliorés en tant qu’objets D’usage. Ce développement a également conduit à un changement dans la culture de la nourriture et de la cuisine. Les habitudes alimentaires des gens ont changé avec le progrès technique et l’abondance croissante de nourriture. Cela a également entraîné un changement dans les méthodes de préparation. Les couteaux sont devenus de plus en plus des outils spéciaux adaptés aux différentes étapes de travail et aux caractéristiques du produit de coupe. Les différentes formes de couteaux sont connues depuis l’Antiquité. Même alors, il y avait:

  • Couteau sacrificiel
  • Chirurgicale Couteau
  • Couteau pour la préparation des aliments
  • Couteau de chasse
  • Couteaux artisanaux
  • Couteau de cuisine
  • Couteau à couverts

L’importance du couteau non seulement comme objet D’usage dans la cuisine, pour la préparation des plats, mais aussi lors de la consommation à la table augmentait constamment.

Importance des couteaux au Moyen Age

Au Moyen Âge, Les hommes et les femmes utilisaient des couteaux usagés comme équipement personnel et les transportaient constamment. Les couteaux de table ont été utilisés au plus tard à partir du 15ème siècle à côté des cuillères comme couverts et portés à la ceinture dans une doublure en cuir avec une cuillère. Les couteaux de table étaient surtout utilisés dans les classes supérieures de la société. Ils étaient tranchants et pointus, car la viande était non seulement coupée, mais aussi empalée. Les couteaux de table ont donc été utilisés à la place des fourches actuelles. Comme les couteaux faisaient de plus en plus souvent partie de la coutellerie à la table, même à l’époque, les auteurs de livres de comportement se consacraient à L’utilisation de la coutellerie. Ils ont élaboré des Règles pour le Placement et l’Utilisation de Couteaux. Ce qui était permis et ce qui ne l’était pas était précisément défini. Les mœurs et les coutumes médiévales dérivent de nombreuses manières de table qui sont encore en vigueur aujourd’hui.

Fig. 2: Exemple d’une Réplique médiévale

Le Couteau a apporté une Contribution importante. Aujourd’hui encore, la règle est que le couteau doit pointer soit vers L’assiette, soit vers le Mangeur, mais jamais vers le sien. Cela peut être interprété comme un Geste hostile, car les couteaux servaient aussi d’armes. La règle selon laquelle les différents plats ne doivent pas être coupés remonte au Moyen Âge et est fondée sur le matériau des lames utilisé à l’époque. Ils étaient alors en acier inoxydable ou en argent et réagissaient lorsqu’ils étaient en contact avec de l’amidon ou de l’acide. La consommation de poisson, de pommes de terre ou D’œufs a été ternie par un arrière-goût désagréable de L’acier lors de la Coupe. Le nettoyage des lames était laborieux, ce qui était volontiers évité au Moyen Age. Ce fait a conduit au développement des couverts de poisson et des fourchettes. Les premières fourchettes n’ont été utilisées en Europe que depuis le 17ème siècle. Auparavant, des fourchettes à deux branches étaient utilisées dans la cuisine pour préparer les plats.

Perfectionnement des couteaux comme ustensiles de cuisine et de repas

À la fin du Moyen Âge, Les fourchettes étant devenues partie intégrante des couverts, les lames des couteaux de table n’avaient plus besoin d’être pointues. Tout d’abord, la France a renoncé aux lames pointues. D’autres pays ont déménagé. En 1669, le roi de France Louis XIV interdit le couteau pointu à la table, car les émeutes se sont multipliées, où les couteaux pointus étaient utilisés comme armes.
Le changement du couteau comme couverts a également permis de changer les habitudes alimentaires. Des couteaux spéciaux ont été développés pour chaque cours du menu, comme des couteaux à poisson, des couteaux à viande ou des couteaux à beurre. Les couteaux avaient de plus en plus souvent des lames arrondies. Le couteau à poisson a non seulement une lame arrondie, mais son tranchant n’est pas tranchant. Il ne sert pas à couper, mais seulement à démonter le poisson. Les couteaux à beurre sont utilisés pour peindre le beurre et ont également une lame émoussée. Aussi pour une utilisation dans la cuisine ont été développés différents couteaux avec des lames de différentes tailles et finitions.

Fig. 3: Couteaux De Cuisine Standard

Couteaux à L’heure actuelle

Le développement du couteau n’est pas encore terminé, car la précision des lames et l’équipement sont encore en cours. Les couteaux pliants, dotés de nombreuses fonctions, en sont un exemple. La Suisse joue un rôle de pionnier dans la fabrication de couteaux pliants. Le développement du couteau n’est pas encore terminé, car la précision des lames et l’équipement sont encore en cours. Un exemple de ceci est Couteau pliant qui sont équipés de nombreuses fonctions. La Suisse joue un rôle de pionnier dans la fabrication de couteaux pliants. Cependant, il existe maintenant d’innombrables entreprises qui Couteau de poche offrir pour différents domaines d’application et dans des conceptions de plus en plus passionnantes. Entre autres choses, le Japon a également une grande importance dans la production de couteaux, car il y a habilement forgé Couteau damassé être fabriqués. De nombreuses couches D’acier sont superposées pour la lame et forgées de plus en plus finement. Ces couteaux de haute qualité ont parfois des prix de plus de 10.000 euros. En Allemagne aussi, des produits de haute qualité Couteaux de cuisine, mais aussi des couteaux de chasse fabriqués. Pour la cuisine, en plus des couteaux à usage divers tels que des couteaux à pain, des couteaux à éplucher ou des couteaux à tomates, des couteaux universels pour différentes utilisations sont disponibles.